Comment bénéficier des aides sociales ?

aides sociales

L’allocation chômage

Si vous justifiez d’une durée minimale d’emploi de 122 jours (ou 610 heures de travail, ou 4 mois) au cours des 28 mois qui précèdent la fin de votre contrat de travail (terme du préavis), vous toucherez les allocations chômage : leur montant est établi à partir de la rémunération que vous perceviez avant de perdre votre emploi.

C’est Pôle emploi qui vous inscrit comme demandeur d’emploi, détermine vos droits à l’indemnisation, verse vos allocations et vous fait bénéficier, si vous y avez droit, des mesures mises en place pour favoriser votre retour à l’emploi.
www.pole-emploi.fr
Tél : 39 49

Le revenu de solidarité active (RSA) 

Le RSA (revenu de solidarité active) est destiné à aider les plus de 25 ans à retrouver un emploi et des conditions de vie acceptables, tandis que le RSA « jeunes » est accessible aux moins de 26 ans ayant occupé un emploi stable pendant 2 ou 3 ans. En savoir plus …
Vous pouvez vérifier votre éligibilité au RSA en faisant une simulation en ligne de vos droits sur le site de la Caf.

La Garantie Jeunes

Ce nouveau dispositif initié par l’Etat et soutenu par le FSE s’adresse aux jeunes majeurs de 18 à 25 ans, sans emploi, en dehors du système de formation et d’éducation, et en situation de grande précarité. Il est actif depuis le 1er septembre 2015.

Pour savoir quelles sont les conditions à remplir pour y prétendre, il suffit de contacter les Centres Médico Sociaux de sa commune  ou la Mission Locale Jeunes de secteur.

La Garantie Jeunes, c’est un dispositif qui donne lieu à un accompagnement par la Mission Locale Jeunes sur un an et renouvelable une fois. Cet accompagnement se traduit par un contrat signé avec la MLJ.

La Garantie Jeunes, c’est aussi un dispositif qui ouvre droit à une allocation mensuelle d’un montant de 452.21€.

Le fonds d’aide aux jeunes (Faj)  

Aide de première urgence, le Faj est un outil efficace contre l’exclusion. Géré par l’État et les collectivités locales, ce fonds s’adresse aux 18-25 ans qui ont un projet d’insertion : suivre une formation professionnelle, passer le permis de conduire, accéder à un logement…

Le Faj propose différents types d’aide :

  • le secours financier exceptionnel, en espèces ou en tickets service (80 € maximum) ;
  • l’aide financière pour un projet d’insertion (frais de mobilité, achat de vêtements professionnels…), dans l’attente d’une entrée en stage ou en action d’insertion (1 000 € maximum) ; l’aide financière de 240 € maximum attribuée mensuellement (pour la santé, logement et hébergement, alimentation…), dans le cadre d’un contrat d’insertion.
  • La situation du bénéficiaire est réexaminée tous les 3 mois.

Le Faj est destiné aux 18-25 ans disposant de faibles ressources et ne pouvant bénéficier d’aucun autre dispositif d’aide financière :
Aucune durée minimale de résidence dans le département n’est exigée : les personnes sans domicile fixe peuvent donc en bénéficier. Pour faire sa demande, il faut être suivi au préalable par un travailleur social exerçant au sein d’une mission locale ou au centre social de la mairie. Le dossier est ensuite transmis à un comité d’attribution.
Pour plus d’informations, contactez la mairie, la mission locale ou la Caf.

Le fonds de solidarité logement (FSL)

Le Fonds de Solidarité pour le Logement permet d’aider les personnes et les familles qui rencontrent des difficultés pour accéder à un logement décent ou s’y maintenir et d’y disposer de la fourniture d’eau, d’énergie et de services téléphoniques. Les demandes d’aides au FSL doivent se faire auprès d’un travailleur social (centre médico-social).

Les prestations financières de la Caf 

Les Caf (Caisses d’allocations familiales) délivrent diverses aides financières aux personnes en difficulté.
À l’exception des allocations familiales, versées automatiquement si l’on a au moins deux enfants de moins de 20 ans à charge, la Caf étudie la situation familiale et le montant des ressources des demandeurs avant de leur verser différentes aides.

Les aides liées à la naissance et à la garde des enfants

Pour un enfant né ou adopté, on peut bénéficier de la Paje (prestation d’accueil du jeune enfant) qui comprend : la prime à la naissance ou à l’adoption, l’allocation de base, un complément de libre choix d’activité, un complément de libre choix du mode de garde. Ces prestations sont cumulables entre elles ou avec d’autres allocations sous certaines conditions.

L’allocation de rentrée scolaire (ARS)

L’ARS aide les parents à assumer le coût de la rentrée pour les enfants de 6 à 18 ans. Son montant varie en fonction de l’âge des enfants et des ressources des parents.

Aides au logement

Pour payer un loyer ou rembourser un prêt pour la résidence principale, il est possible de bénéficier de l’une des trois aides au logement : l’aide personnalisée au logement (APL), l’allocation de logement familiale (ALF) ou l’allocation de logement sociale (ALS)

les prestations particulières

RSA, allocation de soutien familial, allocation journalière de présence parentale (Ajpp), allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh), allocation aux adultes handicapés, règlement des factures impayées.

Les bourses

En tant qu’étudiant, vous pouvez être boursier. Prenez contact avec votre Crous (centre régional des œuvres universitaires et scolaires) pour savoir si c’est votre cas.
Parfois, vous pouvez également faire une demande de logement étudiant au Crous à des tarifs avantageux. En savoir plus …

Il existe par ailleurs de nombreuses autres bourses délivrées par les conseils régionaux et généraux, les mairies. Elles peuvent concerner des projets variés, notamment un projet de mobilité (Erasmus…).

Les fondations peuvent également vous soutenir avec des aideaux projets. Pensez notamment à celles de la Fondation de France, assez diversifiées.

Autres articles Aides et droits

protection sectes

Comment s’informer, se défendre contre les sectes ?

Présentes dans tous les secteurs d’activité, notamment sous le masque d’associations, les sectes prolifèrent, exploitant la faiblesse des individus, le plus souvent isolés à la suite d’une rupture familiale ou professionnelle. Mais il existe des moyens de se défendre contre elles. La Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) et

defense consommateur

La défense du consommateur

Les associations de défense des consommateurs ont pour mission d’informer le consommateur dans le domaine de la consommation, de conseiller et d’aider le consommateur pour le règlement de tous les contentieux. Pour le traitement de dossiers litigieux, une adhésion sera demandée. La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des

lutte violence

Comment lutter contre les violences ?

La Brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ) La BPDJ est une unité spécialisée de la Gendarmerie. La BPDJ intervient sur l’ensemble du territoire départemental de la Zone Gendarmerie. Parmi ses principales missions, la BPDJ: – est présente dans les quartiers au contact des jeunes en lien avec les différents professionnels du social, du

aide santé

Mieux comprendre l’Assurance Maladie et les mutuelles

L’organisation de la Sécurité sociale La Sécurité sociale se compose d’un ensemble d’institutions qui a pour fonction de protéger les individus des conséquences de divers événements ou situations, généralement qualifiés de risques sociaux. On distingue 5 branches de la Sécurité sociale : la branche maladie (maladie, maternité, invalidité, décès), gérée par les CPAM, MSA, RSI, MEP… ;

aides démarches

Comment se faire accompagner dans ses démarches ?

Renouvellement de carte d’identité, déclaration de naissance, divorce, obtention du permis de conduire, vie en union libre, déménagement, Pacs, vol de papiers, demande de passeport, adoption… Présentation de la marche à suivre au cas par cas. Les papiers La carte nationale d’identité Pour établir une carte nationale d’identité, il faut que vous vous présentiez à