Pourquoi partir à l’étranger ? Toutes les idées

partir a letranger

Partir… oui, mais pourquoi ? Si vous envisagez un séjour à l’étranger, autant en définir les objectifs précis pour trouver la formule qui vous convient le mieux.

Pour y faire quoi ?

Faire un break ?

Posez-vous les bonnes questions : qu’est-ce que je recherche ? Qu’est-ce que ce départ peut m’apporter ? Y a-t-il des connaissances ou compétences liées au domaine d’activité qui m’intéresse que je pourrais développer à l’étranger ? Quelle est la destination la plus appropriée pour me permettre d’atteindre tous les objectifs que je me suis fixés pour cette expérience ?

Mais même sans réel projet initial, vous ne resterez pas inactif et pourrez toujours valoriser cette expérience, a priori riche en enseignements.

Progresser en langues

Si votre objectif est de progresser en langues, vous avez plusieurs solutions. – Au pair – Séjours linguistiques – Jobs – Volontariat

Bien préparer son départ… et son retour

Il est parfois tentant de tout plaquer pour découvrir d’autres horizons, mais mieux vaut ne pas trop improviser si vous voulez que votre séjour se passe bien et qu’il vous soit réellement profitable. Avant votre départ il est vivement conseillé de prévenir le consulat de France du pays choisi, pour faire une procédure en ligne simplifiée appelée ARIANE : https://pastel.diplomatie.gouv.fr/fildariane/dyn/public/login.html

Renseignez-vous !

Quels que soient le cadre de votre départ et votre destination, et pour éviter les mauvaises surprises, informez-vous au maximum sur ce qui vous attend. – Portail européen de la jeunesse Ministère des Affaires étrangères

A l’étranger, joindre l’utile à l’agréable

Le Programme Visa Vacances Travail

Destiné aux jeunes de 18 à 25, 30 ou 35 ans selon les destinations, le Programme Visa Vacances Travail (PVT) repose sur des accords entre la France et certains pays pour vous permettre de partir à l’étranger entre 6 et 12 mois (parfois renouvelables) et de travailler sur place pour financer votre séjour. Les démarches pour participer à ce programme sont simples. Si la demande est parfois gratuite (Japon, Corée du Sud, Argentine), des frais de participation sont demandés pour les autres pays sans dépasser 300 €.

Les pays du PVT :

– Canada : demande à faire à l’ouverture des inscriptions (généralement en novembre) car le quota de visas disponibles s’écoule très vite ; – Australie : pas de quota, possibilité d’obtenir votre visa à tout moment ; – Nouvelle-Zélande : pas de quota, possibilité d’obtenir votre visa à tout moment ; – Argentine : 500 visas disponibles, PVT encore assez méconnu ; – Japon : 1 500 visas disponibles, mais notions de japonais conseillées ; – Corée du Sud : 2 000 visas disponibles, mais notions de coréen conseillées ; – Hong Kong : 200 visas disponibles, PVT nouveau donc méconnu ; – Singapour : conditions particulières et sélectives pour ce programme en marge des autres. Les conditions pour accéder au PVT ne sont pas toujours les mêmes, mais vous devez, pour tous les pays, être de nationalité française, avoir un passeport valide et souscrire à une assurance maladie-hospitalisation-rapatriement. Concernant l’âge, vous devez avoir entre 18 et 30 ans, et jusqu’à 35 ans pour le Canada. Pour Singapour cependant, le programme, plus sélectif, n’est accessible que jusqu’à 25 ans.

Le Wwoofing

Le principe du wwoofing est simple : vous aidez une famille en moyenne 5h par jour, 4 à 6 jours par semaine pour de multiples tâches ; en échange, elle vous loge, vous nourrit et vous fait partager son quotidien. Pratique répandue en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Canada. Les offres et le descriptif des missions sont disponibles sur les sites des organisations Wwoof propres à chaque pays.
Listes des pays et de leurs sites : http://wwoofinternational.org Vous payez une cotisation de 15 à 30 euros pour y avoir accès et vous pouvez ensuite envoyer vos candidatures aux familles avec les dates souhaitées. Une fois le contact établi, n’hésitez pas à demander des informations sur les congés, les tâches à effectuer, les chambres… pour éviter les mauvaises surprises.
Help Exchange : réseau d’hôtes (fermes, particuliers, ranchs, B&B, auberges, auberges de jeunesse, voiliers…) qui invitent des volontaires à venir les aider à court terme en échange du gîte et du couvert.

Les travaux agricoles

Ramassage des fruits et légumes dans des exploitations agricoles. La durée des missions varie selon l’employeur et la fonction (6 semaines minimum). Attention, les conditions de travail sont pénibles (8 à 10 heures par jour, 6 jours par semaine), l’hébergement et la nourriture ne sont pas toujours pris en charge.

Devenir accompagnateur de groupes

Les agences et associations qui organisent des voyages ou des séjours linguistiques à l’étranger peuvent rechercher des accompagnateurs pour assurer la responsabilité du groupe qu’ils convoient et l’organisation sur place du séjour. Une expérience dans l’animation et un bon niveau en langues sont requis.

Les séjours au pair

Le placement au pair consiste pour une famille à accueillir pour 2 à 12 mois généralement une jeune fille, plus rarement un jeune homme, en contrepartie d’une aide ménagère et de la garde d’enfants. C’est l’occasion pour les jeunes de découvrir un pays et surtout perfectionner leurs connaissances linguistiques. Les jeunes sont nourris, logés en chambre individuelle et reçoivent de l’argent de poche. Vous pouvez consulter la liste des organismes dans le réseau information jeunesse.

Le volontariat international

Service volontaire européen (SVE) :

Le SVE vous permet de partir en volontariat dans un pays étranger et de découvrir sa culture et sa langue. Vous y effectuez des activités d’intérêt général dans divers domaines : art, culture, social, environnement, patrimoine, médias, information des jeunes, lutte contre les exclusions, le racisme et la xénophobie, santé, économie solidaire, sport, diversité culturelle, avenir de l’Europe… Vous devez avoir entre 17 et 30 ans et être de nationalité d’un des pays participants. Comment poser sa candidature ? Adressez-vous à un organisme d’envoi qui vous aidera à construire votre projet et vous donnera accès à une base de données de projets SVE. Pour trouver les coordonnées des structures d’envoi connectez-vous sur le site de l’Agence Nationale Erasmus + Jeunesse et sports : www.erasmusplus-jeunesse.fr et sur la base de données du SVE : www.europa.eu/youth/evs_database_en

Service civique à l’international :

La France contribue au développement des pays émergents. Dans le cadre du Service Civique, votre participation est possible ! Retrouver les offres sur le site du service civique : www.service-civique.gouv.fr

Volontaire international en entreprise (VIE) ou en administration (VIA) :

Destiné principalement aux étudiants, jeunes diplômés ou chômeurs, le volontariat international est une expérience professionnelle enrichissante. Véritable tremplin vers une carrière internationale. En entreprise (VIE), vous réalisez une mission commerciale, technique ou scientifique auprès d’une filiale d’une entreprise française implantée à l’étranger. Dans l’administration (VIA), vous participez à l’action de la France dans le monde en matière de culture, environnement, aide humanitaire ou développement, dans une ambassade, un consulat, une mission économique française à l’étranger ou un service de coopération et d’action culturelle. Consultez des offres de mission sur le site www.civiweb.com

Volontariat de solidarité internationale (VSI) :

Les volontaires de solidarité internationale mettent leurs compétences au service d’une population dans le besoin, de façon désintéressée, avec des associations agréées par le ministère des Affaires étrangères et œuvrant dans le développement ou l’urgence humanitaire. Le contrat dure 2 ans maximum (renouvelable jusqu’à 6 ans). Vous bénéficiez d’une indemnité minimum de 100 € par mois (le maximum est fixé par chaque pays), d’une couverture sociale et de la prise en charge de vos frais de voyage. Pour plus de renseignements : www.clong-volontariat.org www.france-volontaires.org

Chantiers de jeunes bénévoles :

Les chantiers de jeunes poursuivent tous le même objectif : faciliter les échanges entre jeunes d’origines différentes pour œuvrer ensemble à la restauration d’un lieu, à la protection de l’environnement ou pour venir en aide à des populations. . La liste des structures d’envoi est accessible au CRIJ et dans le réseau information jeunesse.

Carte ISIC :

La carte internationale d’étudiant Isic permet de bénéficier de tarifs avantageux pour organiser son voyage à l’étranger : réductions sur les musées, les sites culturels, les parcs d’attractions… Elle permet de prouver son statut d’étudiant dans le monde entier. www.isic.fr

Trouver un emploi

Une expérience à l’étranger, même de quelques mois, sera toujours un plus sur votre CV. Les recruteurs l’apprécient et les opportunités sont nombreuses.

Les offres

Réseau EURES

EURopean Employment Services (EURES) offre des informations, des conseils et des services de recrutement/placement aux travailleurs et aux employeurs, ainsi qu’à tout citoyen désireux de tirer profit du principe de la libre circulation des personnes. En France, le réseau EURES est géré par le Pôle Emploi.

Club Teli

Adressez-vous à des organismes comme le Club Téli :  www.teli.asso.fr

Etudier

Dans le cas où vous voulez poursuivre vos études à l’étranger sans lien de rattachement à un établissement français, vous devez effectuer seul toutes vos démarches (trouver un établissement et vous y inscrire, vous in- former sur la reconnaissance des diplômes, trouver un logement, etc…). Cela vous demandera du temps et une grande motivation.

L’OFAJ et l’OFQJ

L’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) : www.ofaj.org

L’OFAJ a pour mission d’approfondir les liens qui unissent les enfants, les jeunes, les jeunes adultes et les responsables de jeunesse des deux pays Sur le site: information sur les bourses de l’Ofaj, la recherche d’un stage ou d’un job en Allemagne, l’engagement dans une association, petites annonces.

L’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) :

L’OFQJ contribue au rapprochement des jeunesses française et québécoise par la mise en œuvre de programmes de mobilité axés sur le développement et le perfectionnement professionnels, dans les secteurs économique, culturel, académique et social, tout en favorisant les découvertes interculturelles et le maillage des réseaux. Sur le site : informations pratiques pour préparer son voyage au Québec et adapter son CV, offres de stages et de prestations d’accompagnement, présentation de la coopération franco-québécoise et des opportunités de mobilité, actualité des événements en rapport avec la jeunesse, annonces d’hébergement.

Autres articles S'engager

garantie jeune

C’est quoi la GARANTIE JEUNES ?

Dans le cadre de la semaine nationale des Missions Locales (du 10 au 18/03/2016) organisée par la l’UNML (Union Nationale des Missions Locales). La plateforme pédagogique Garantie Jeunes a ouvert ses portes, le 15 mars dernier, à de nombreux partenaires, mairies, travailleurs sociaux, associations, membres du Conseild’Administration désireux de mieux connaître ce dispositif. Animée par

creation de projet

Comment créer ou reprendre une entreprise ?

Vous avez un projet solide ? Après une stricte sélection sur dossier, de nombreux organismes peuvent vous soutenir. Ces aides financières, publiques ou privées, s’appliquent à des projets divers : sport, culture, art, vie associative, environnement, humanitaire, sciences… Il faut cibler les partenaires en fonction de leur secteur d’activité. L’État, les municipalités et collectivités peuvent

s'engager

Les chantiers de jeunes bénévoles

Expériences uniques, les chantiers de jeunes ont pour objectif de faciliter les échanges entre jeunes d’origines diverses dans le cadre de la restauration d’un lieu, de la protection de l’environnement ou de l’aide à des populations en difficulté. Organisés par des associations, les chantiers se déroulent en France, où ils accueillent 8 000 jeunes bénévoles

volontariat

Comment faire du volontariat international ?

Vous souhaitez œuvrer pour une association, un organisme ou une fondation à l’étranger ? Grâce au volontariat international, vous pouvez vous engager de 1 à 24 mois dans une mission en Europe ou dans le reste du monde. Les secteurs d’actions sont variés : lutte contre l’exclusion et la faim, action humanitaire, défense de l’environnement,

creer une association

Comment créer une association ? Aides et démarche.

Grâce à la loi de 1901 relative au contrat d’association, chacun peut librement, avec un tiers consentant, constituer une association.Présentes dans les domaines social, culturel, sportif, de la santé ou de l’environnement, elles représentent, par leur dynamisme et leur champ d’action, un pan important de la création d’entreprise et ont un réel impact économique.Avant de