Comment trouver un bon plan vacances ?

bon plan vacances

Vous avez le temps mais pas l’argent de partir en vacances ? Certaines pratiques vous permettraient de réduire votre budget !

Les vacances en France

Offices de tourisme, agences de voyages, mairies, sites internet ou amis : tous ces intermédiaires peuvent vous donner des idées. Séjour consacré à l’astronomie ou à l’escalade, stage de théâtre ou de découverte du cirque… Tout est possible, à vous de vous décider ! Pour cela, informez-vous auprès des différentes fédérations qui regroupent de nombreux organismes :

Fédérations généralistes

Fédérations de vacances sportives

Les vacances à l’étranger

Camping

Bien que situés à l’écart des villes, les campings sont assez bon marché. Renseignez-vous auprès des offices de tourisme.

Auberges de jeunesse

Ouvertes aux baroudeurs de tous les âges, elles proposent un hébergement simple mais correct, avec la possibilité de faire la cuisine, de laver son linge, de se connecter à Internet. Le tout, pour une somme modique. Certaines imposent d’avoir une carte d’adhésion à leur réseau, d’autres sont ouvertes à tous (tarifs majorés pour ceux qui n’ont pas de carte).

La Fédération unie des auberges de jeunesse (Fuaj) compte 4 000 auberges dans 81 pays, regroupées au sein de Hostelling International (HI). L’adhésion annuelle coûte 11 € pour les plus de 26 ans et 7 € jusqu’à 25 ans inclus.
Site internet : www.fuaj.org

La Ligue française pour les auberges de la jeunesse (LFAJ) et l’Union internationale des auberges de jeunesse des pays francophones (UIAJPF) regroupent un important réseau d’auberges, notamment dans les Dom-Com, les pays francophones d’Afrique du Nord, d’Afrique de l’Ouest et de l’Océan Indien.La cotisation coûte 11 € jusqu’à 25 ans, 16 € à partir de 26 ans.
Site Internet : www.auberges-de-jeunesse.com

Vous pouvez aussi passer par des moteurs de recherche d’auberges de jeunesse dans le monde entier ou consulter les rubriques dédiées au logement des guides de voyage dans lesquelles vous trouverez souvent les coordonnées des auberges de votre destination.

YMCA

Les YMCA (Young Men’s Christian Association) ou les UCJG (Unions chrétiennes de jeunes gens) proposent des solutions d’hébergement dans les pays où elles sont présentes.
Site Internet : www.ymca.int

Résidences universitaires

Presque toutes les villes étudiantes d’Europe ont des résidences universitaires dont les chambres sont vides l’été. Renseignez-vous directement auprès des universités.

Pensions chez l’habitant

Logé chez l’habitant, vous aurez votre propre chambre et partagerez les repas avec la famille. Les arrangements sont souples et vous paierez un faible loyer.

Colocations et location

La colocation est une solution abordable et relativement répandue. Scrutez les petites annonces et faites jouer votre réseau : université, centre culturel …

Pour trouver un studio meublé ou un appartement, prévoyez un mois de caution et un mois de loyer d’avance. Petites annonces et réseau permettent souvent de trouver ce que vous cherchez. Sur place, surveillez les annonces dans les journaux locaux et dans les vitrines des magasins.

Partages ou sous-locations d’appartements

Dans certains pays anglo-saxons, la sous-location ou le partage d’appartements sont fréquents. Renseignez-vous auprès des universités, des centres culturels, des centres d’information pour jeunes et des centres d’accueil pour étrangers.

Couchsurfing pour dépanner

Le couchsurfing vous permet d’être hébergé gratuitement chez l’habitant pour un court séjour. Prudence tout de même : consultez bien les annotations des ex-voyageurs sur vos hôtes potentiels avant de faire une demande.
Site internet : www.couchsurfing.com

A l’étranger, joindre l’utile à l’agréable

Le Programme Visa Vacances Travail

Destiné aux jeunes de 18 à 25, 30 ou 35 ans selon les destinations, le Programme Visa Vacances Travail (PVT) repose sur des accords entre la France et certains pays pour vous permettre de partir à l’étranger entre 6 et 12 mois (parfois renouvelables) et de travailler sur place pour financer votre séjour.
Les démarches pour participer à ce programme sont simples. Si la demande est parfois gratuite (Japon, Corée du Sud, Argentine), des frais de participation sont demandés pour les autres pays sans dépasser 300 €.

Les pays du PVT :

  • Canada : demande à faire à l’ouverture des inscriptions (généralement en novembre) car le quota de visas disponibles s’écoule très vite ;
  • Australie : pas de quota, possibilité d’obtenir votre visa à tout moment ;
  • Nouvelle-Zélande : pas de quota, possibilité d’obtenir votre visa à tout moment ;
  • Argentine : 500 visas disponibles, PVT encore assez méconnu ;
  • Japon : 1 500 visas disponibles, mais notions de japonais conseillées ;
  • Corée du Sud : 2 000 visas disponibles, mais notions de coréen conseillées ;
  • Hong Kong : 200 visas disponibles, PVT nouveau donc méconnu ;
  • Singapour : conditions particulières et sélectives pour ce programme en marge des autres.

Les conditions pour accéder au PVT ne sont pas toujours les mêmes, mais vous devez, pour tous les pays, être de nationalité française, avoir un passeport valide et souscrire à une assurance maladie-hospitalisation-rapatriement.
Concernant l’âge, vous devez avoir entre 18 et 30 ans, et jusqu’à 35 ans pour le Canada. Pour Singapour cependant, le programme, plus sélectif, n’est accessible que jusqu’à 25 ans.
Renseignements : www.pvtistes.net

Le Wwoofing

Le principe du wwoofing est simple : vous aidez une famille en moyenne 5h par jour, 4 à 6 jours par semaine pour de multiples tâches ; en échange, elle vous loge, vous nourrit et vous fait partager son quotidien. Pratique répandue en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Canada.
Les offres et le descriptif des missions sont disponibles sur les sites des organisations Wwoof propres à chaque pays.
Listes des pays et de leurs sites : http://wwoofinternational.org
Vous payez une cotisation de 15 à 30 euros pour y avoir accès et vous pouvez ensuite envoyer vos candidatures aux familles avec les dates souhaitées. Une fois le contact établi, n’hésitez pas à demander des informations sur les congés, les tâches à effectuer, les chambres… pour éviter les mauvaises surprises.

Help Exchange : réseau d’hôtes (fermes, particuliers, ranchs, B&B, auberges, auberges de jeunesse, voiliers…) qui invitent des volontaires à venir les aider à court terme en échange du gîte et du couvert.
Site internet : www.helpx.net

Attention ! Financièrement, le wwoofing ne vous rapporte rien, mais permet de séjourner à l’étranger sans trop dépenser. À part la cotisation, vous ne paierez que vos transports et vos loisirs personnels.

Les travaux agricoles

Ramassage des fruits et légumes dans des exploitations agricoles. La durée des missions varie selon l’employeur et la fonction (6 semaines minimum).
Attention, les conditions de travail sont pénibles (8 à 10 heures par jour, 6 jours par semaine), l’hébergement et la nourriture ne sont pas toujours pris en charge.
www.fruitfuljobs.com
www.pickingjobs.com

Devenir accompagnateur de groupes

Les agences et associations qui organisent des voyages ou des séjours linguistiques à l’étranger peuvent rechercher des accompagnateurs pour assurer la responsabilité du groupe qu’ils convoient et l’organisation sur place du séjour. Une expérience dans l’animation et un bon niveau en langues sont requis.
Sites utiles :
www.unosel.org
www.loffice.org

Les séjours au pair

Le placement au pair consiste pour une famille à accueillir pour 2 à 12 mois généralement une jeune fille, plus rarement un jeune homme, en contrepartie d’une aide ménagère et de la garde d’enfants.
C’est l’occasion pour les jeunes de découvrir un pays et surtout perfectionner leurs connaissances linguistiques. Les jeunes sont nourris, logés en chambre individuelle et reçoivent de l’argent de poche.

Le volontariat international

Volontaire international en entreprise (VIE) ou en administration (VIA) :

Destiné principalement aux étudiants, jeunes diplômés ou chômeurs, le volontariat international est une expérience professionnelle enrichissante. Véritable tremplin vers une carrière internationale.
En entreprise (VIE), vous réalisez une mission commerciale, technique ou scientifique auprès d’une filiale d’une entreprise française implantée à l’étranger.
Dans l’administration (VIA), vous participez à l’action de la France dans le monde en matière de culture, environnement, aide humanitaire ou développement, dans une ambassade, un consulat, une mission économique française à l’étranger ou un service de coopération et d’action culturelle.
Consultez des offres de mission sur le site www.civiweb.com

Volontariat de solidarité internationale (VSI)

Les volontaires de solidarité internationale mettent leurs compétences au service d’une population dans le besoin, de façon désintéressée, avec des associations agréées par le ministère des Affaires étrangères et œuvrant dans le développement ou l’urgence humanitaire.
Le contrat dure 2 ans maximum (renouvelable jusqu’à 6 ans). Vous bénéficiez d’une indemnité minimum de 100 € par mois (le maximum est fixé par chaque pays), d’une couverture sociale et de la prise en charge de vos frais de voyage.
Pour plus de renseignements :
www.clong-volontariat.org
www.france-volontaires.org

Service civique à l’international

La France contribue au développement des pays émergents. Dans le cadre du Service Civique, votre participation est possible !
Retrouver les offres sur le site du service civique : www.service-civique.gouv.fr

Service volontaire européen (SVE)

Le SVE vous permet de partir en volontariat dans un pays étranger et de découvrir sa culture et sa langue. Vous y effectuez des activités d’intérêt général dans divers domaines : art, culture, social, environnement, patrimoine, médias, information des jeunes, lutte contre les exclusions, le racisme et la xénophobie, santé, économie solidaire, sport, diversité culturelle, avenir de l’Europe. Vous devez avoir entre 17 et 30 ans et être de nationalité d’un des pays participants.

Comment poser sa candidature ?
Adressez-vous à un organisme d’envoi qui vous aidera à construire votre projet et vous donnera accès à une base de données de projets SVE. Pour trouver les coordonnées des structures d’envoi connectez-vous sur le site de l’Agence Nationale Erasmus + Jeunesse et sports : www.erasmusplus-jeunesse.fr et sur la base de données du SVE : www.europa.eu

Chantiers de jeunes bénévoles

Les chantiers de jeunes poursuivent tous le même objectif : faciliter les échanges entre jeunes d’origines différentes pour œuvrer ensemble à la restauration d’un lieu, à la protection de l’environnement ou pour venir en aide à des populations. . La liste des structures d’envoi est accessible au CRIJ et dans le réseau information jeunesse.

La liste des structures d’envoi est accessible sur ce site.

La carte ISIC

La carte internationale d’étudiant Isic permet de bénéficier de tarifs avantageux pour organiser son voyage à l’étranger : réductions sur les musées, les sites culturels, les parcs d’attractions… Elle permet de prouver son statut d’étudiant dans le monde entier. En savoir plus : www.isic.fr

Autres articles Loisirs

aides vacances

Quelles sont les aides pour les vacances ?

Parce que l’argent fait parfois défaut, différentes aides existent. Quel que soit l’organisateur, le prix des séjours est fixé librement. Pour un même type de séjour, les tarifs peuvent donc varier sensiblement. Un conseil : faites jouer la concurrence, mais en gardant à l’esprit qu’un prix avantageux ne doit jamais nuire à la qualité des

sejour linguistique

Les séjours linguistiques à l’étranger

Quels que soient la langue choisie, votre âge et le temps dont vous disposez, les formules sont assez variées pour répondre à vos attentes : simple ouverture culturelle et initiation à la langue pour les plus jeunes, le séjour linguistique peut aussi aider à acquérir le niveau suffisant pour étudier à l’étranger, à préparer un

Quel sport choisir

C’est la rentrée, quel sport choisir ?

Avant d’envisager la compétition, on commence par pratiquer un sport pour le plaisir. Des centaines de milliers de licenciés pratiquent ainsi tel ou tel sport pour se dépenser, se maintenir en forme, évacuer le stress. La plupart des activités sportives sont organisées en fédérations. Gymnastique et athlétisme Rechercher le bien-être physique et prendre soin de son corps

culture à Paris

Que faire gratuitement à Paris ?

Paris peut sembler être une ville chère, mais heureusement, de nombreuses activités gratuites sont proposées aux étudiants pour les aider à mieux connaître la ville ! De nombreux monuments, musées et attractions offrent une entrée gratuite aux étudiants et aux moins de 26 ans. Voici notre sélection des meilleures activités gratuites à Paris pour les

vacances handicapes

Vacances pour personnes handicapées

Rendre les sites touristiques totalement accessibles est aujourd’hui essentiel pour toutes les destinations françaises. Les labels nationaux « Tourisme & Handicap » et « Destination pour tous » fournissent des informations sur l’accessibilité en France et sur les lieux où elle est assurée. De nombreuses associations ont également mis en place des initiatives régionales ou locales pour les aider.