C’est quoi la GARANTIE JEUNES ?

garantie jeune
Dans le cadre de la semaine nationale des Missions Locales (du 10 au 18/03/2016) organisée par la l’UNML (Union Nationale des Missions Locales).
La plateforme pédagogique Garantie Jeunes a ouvert ses portes, le 15 mars dernier, à de nombreux partenaires, mairies, travailleurs sociaux, associations, membres du Conseild’Administration
désireux de mieux connaître ce dispositif.
Animée par Abder ABOUITMAN, directeur opérationnel, Anne LE BISSONNAIS, chargée de l’animation pédagogique et Annissa BAKIRI, coordinatrice du site, cette journée découpée en plusieurs temps forts a été l’occasion de présenter l’aspect novateur du dispositif dans la forme d’accompagnement mis en oeuvre mais  également de dialoguer avec les jeunes «GJ», les conseillers et les entreprises qui parrainent chaque promotion.
Rappelons qu’en France, plus d’1 million de jeunes âgés de 18 à 25 ans révolus ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation – ceux que l’on nomme les «Neet», Not in
Education, Employment or Training – et subissent une grande précarité.
Ce sont à ces jeunes, qui sont en risque direct d’exclusion et de marginalisation, que le dispositif Garantie jeunes s’adresse en priorité.
La GJ est une des mesures issues du Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale adopté le 21 janvier 2013.
C’est un dispositif fondé sur le «donnant-donnant» qui octroie une allocation aux 18-26 ans dans le cadre d’un parcours intensif d’accès à l’emploi et à la formation.
La Garantie jeunes comporte un accompagnement individuel et collectif des jeunes par les missions locales, permettant l’accès à une pluralité d’expériences professionnelles et de
formations, en vue de construire ou de consolider un projet professionnel, Les engagements respectifs du jeune et de la mission locale font l’objet d’un contrat conclu pour une durée maximale d’un an, renouvelable 6 mois au cas par cas.
Les objectifs de la Garantie Jeunes sont l’entrée en emploi, en formation et au minimum 120 jours de mise en situation en milieu professionnel pour chaque jeune.
Une quarantaines de partenaires dont la DIRECCTE, la DDCS, Pôle emploi, le Conseil Départemental 34 et des partenaires du territoire ont participé à la première Journée Portes Ouverte «Garantie Jeunes» ainsi que 7 entreprises et 30 jeunes.

Autres articles S'engager

s'engager dans une asso

Soutien à la vie associative

Faire vivre son association L’ACEGAA – Association de Conseil en Gestion Aux Associations L’ACEGAA est une association loi 1901 qui a pour objet de : mettre en œuvre toute initiative qui contribue à promouvoir et favoriser le développement de la vie associative rechercher et mettre à disposition des acteurs et des partenaires de la vie associative toute

1er secours

Les formations et diplômes de secourisme

Acquérir une formation aux premiers secours pour faire face à une situation d’urgence est un bon réflexe citoyen, mais l’on peut aussi en faire son métier ! Aujourd’hui, en France, des dizaines de milliers de personnes sont victimes d’accidents de la vie quotidienne ou de la route. Les conséquences pourraient être moins cruelles si chacun

voter

Comment participer à la vie de la cité ?

La France est une démocratie représentative, c’est-à-dire que le peuple exerce sa souveraineté par l’intermédiaire de représentants élus, pour la plupart, au suffrage universel direct. D’où l’importance du droit de vote dans le fonctionnement de notre démocratie. Des organismes peuvent vous informer sur la vie politique et l’exercice de la citoyenneté Qui peut voter ? Présidentielle,

volontariat

Comment faire du volontariat international ?

Vous souhaitez œuvrer pour une association, un organisme ou une fondation à l’étranger ? Grâce au volontariat international, vous pouvez vous engager de 1 à 24 mois dans une mission en Europe ou dans le reste du monde. Les secteurs d’actions sont variés : lutte contre l’exclusion et la faim, action humanitaire, défense de l’environnement,

monter son projet

Monter son projet, aides et démarches

En 2010, la création d’entreprise battait un record historique en France, lié au développement du statut d’auto-entrepreneur. Depuis, le niveau annuel a baissé et de nombreuses jeunes entreprises ferment en raison d’un marché toujours morose. Si plus d’un tiers des entreprises ne passent pas le cap des trois ans, l’entrepreunariat séduit pourtant toujours autant. Pour