Appel à projet Jeunes

projet jeune
La Direction Départementale de la Cohésion Sociale, le Département, la Mutualité Sociale Agricole et la Caisse d’Allocations Familiales du Gard souhaitent promouvoir des projets, des actions  et/ ou des démarches répondant à des besoins spécifiques des jeunes et notamment des adolescents.
A ce titre, nos institutions ont la volonté de soutenir des initiatives de jeunes et lancent un appel à projets pour 2017.
Tu trouveras ci-joint cet appel à projets incluant la demande de financement. Les différents documents constituant l’appel à projets peuvent être complétés en ligne. Il te suffit ensuite de les imprimer, de les signer et de les retourner impérativement avant le 03 mars 2017

LES OBJECTIFS

  • Les partenaires ont décidé de soutenir des projets qui tiennent compte des attentes des jeunes et répondent aux objectifs suivants :
  • favoriser leur autonomie en les associant à l’élaboration des actions les concernant ;
  • susciter leurs initiatives en favorisant la prise de responsabilité ;
  • contribuer à leur épanouissement et à leur intégration dans la société par des projets favorisant l’apprentissage de la vie sociale ;
  • rendre les jeunes acteurs de leur territoire et surtout de leur vie ;
  • valoriser des démarches innovantes, mobilisatrices et citoyennes.

LE PUBLIC

L’appel à projets s’adresse à des jeunes :
  • résidant dans le Gard ;
  • âgés de 11 à 26 ans révolus.
La mixité filles/garçons devra être recherchée.
Le projet peut être réalisé, soit individuellement, soit par un groupe de 2 à 15 jeunes. La démarche peut être accompagnée par une structure (voir conditions d’éligibilité).

Les territoires concernés

L’ensemble du département. Une attention particulière sera portée aux projets émanant de quartiers prioritaires de la politique de la ville. Cet appel à projet étant multi partenarial, pour la Mutualité Sociale Agricole (MSA), les projets des territoires ruraux seront particulièrement considérés.
Nous souhaitons attirer votre attention que si vous êtes financés par le CGET (Commissariat à l’égalité des Territoires), nous vous demanderons d’ajouter un dossier CERFA numéro 12156*04  (téléchargeable sur internet).

CONDITIONS D’ELIGIBILITE

L’appel à projet vise à soutenir des projets conçus et imaginés par les jeunes.
Les projets doivent associer les jeunes dès la phase d’élaboration. Les dossiers présentés devront faire apparaître clairement la prise de responsabilité des jeunes dans le montage et la conduite du projet.

Contribution des jeunes au projet :

  • l’idée du projet émane des jeunes ;
  • la démarche ou l’idée du projet peut être initiée par un animateur de la structure référente dès lors que la démarche permet aux jeunes de s’approprier le projet et que leur avis est bien pris en compte.

Actions d’autofinancement.

Participation à la mise en œuvre concrète du projet.

Il conviendra aussi de valoriser l’association des parents dans le montage du projet (réunion d’informations, de préparation, de bilan, …).

Les projets peuvent s’appuyer sur une structure existante telle que :

  • un centre social ou un espace de vie sociale ;
  • une maison de quartier ou une maison des jeunes et de la culture ;
  • un foyer rural ;
  • une association ;
  • un point information jeunesse, une mission locale des jeunes, un service jeunesse d’une collectivité territoriale, d’une intercommunalité, … ;
  • les fédérations d’éducation populaire.
  • Un projet pour une action identique ne pourra être reconduit qu’une seule fois.

QUELLES ACTIONS PEUVENT ETRE FINANCEES ?

Les projets se référant aux champs d’actions suivants pourront être financés :
  • – la citoyenneté et la promotion des valeurs de la république (notamment la laïcité),
  • – l’animation locale (amélioration du cadre de vie, solidarité de voisinage,
protection de l’environnement, lien intergénérationnel et interculturel) ;
  • l’engagement bénévole ; la solidarité internationale ;
  • l’élaboration de projets de départ en vacances et de loisirs ;
  • l’élaboration de projets culturels et sportifs (ex : montage d’une pièce de théâtre), sous réserve que les jeunes s’inscrivent dans une véritable démarche en assurant la conception et la mise en œuvre dudit projet.
Les projets présentés doivent mettre en avant, à partir du développement de l’autonomie, les outils et les savoir-faire destinés à dépasser les pratiques consuméristes, en permettant à des jeunes de découvrir d’autres façons d’être et d’autres centres d’intérêt.
Les activités de consommation de loisirs sont donc exclues du champ de l’appel à projets.
Les projets seront étudiés par une commission technique partenariale le 16 mars 2017. Les dossiers répondant aux conditions d’éligibité de l’appel à projet devront
être présentés oralement par les jeunes devant cette commission le 29 mars ou le 19 avril ou le 26 avril 2017.
Vous avez également la possibilité de demander un co-financement de votre projet 2016 auprès des différents partenaires.
De même, la commission peut décider de financer votre projet avec le soutien de plusieurs partenaires.

EVALUATION ET BILAN

Les projets devront faire l’objet d’un compte rendu par les jeunes sous une forme qu’ils pourront choisir (montage photo, réalisation vidéo, compte rendu écrit, …). Le référent du projet s’engage à communiquer au(x) financeur(s) une fiche d’évaluation ainsi qu’un bilan du projet. Ce bilan détaillera la nature du projet, l’atteinte des objectifs visés, leur pertinence et les modalités de mise en œuvre, le public concerné, les moyens, les effets constatés. Une fiche d’évaluation sera envoyée ultérieurement à chaque référent pour les projets retenus.
Le manquement à cette obligation pourra entraîner la mise en place d’une procédure de remboursement des sommes déjà versées, ainsi que le non financement pour l’année suivante des projets traités par la Caf du Gard, le Département, la Mutualité sociale agricole et la Direction départementale de la cohésion sociale

Autres articles S'engager

monter son projet

Monter son projet, aides et démarches

En 2010, la création d’entreprise battait un record historique en France, lié au développement du statut d’auto-entrepreneur. Depuis, le niveau annuel a baissé et de nombreuses jeunes entreprises ferment en raison d’un marché toujours morose. Si plus d’un tiers des entreprises ne passent pas le cap des trois ans, l’entrepreunariat séduit pourtant toujours autant. Pour

volontariat

Comment faire du volontariat international ?

Vous souhaitez œuvrer pour une association, un organisme ou une fondation à l’étranger ? Grâce au volontariat international, vous pouvez vous engager de 1 à 24 mois dans une mission en Europe ou dans le reste du monde. Les secteurs d’actions sont variés : lutte contre l’exclusion et la faim, action humanitaire, défense de l’environnement,

volontariat

Volontariat Franco-Allemand

Le bénévolat et le volontariat consistent à s’engager, sans rémunération, dans une action au service de la société. Les bénévoles remplissent des missions éducatives, scientifiques, sociales, humanitaires ou sportives dans des organismes à but non lucratif. Les volontaires s’engagent, au sein d’associations ou d’entreprises, dans des missions définies dans la durée, et pour lesquelles ils

creer une association

Comment créer une association ? Aides et démarche.

Grâce à la loi de 1901 relative au contrat d’association, chacun peut librement, avec un tiers consentant, constituer une association.Présentes dans les domaines social, culturel, sportif, de la santé ou de l’environnement, elles représentent, par leur dynamisme et leur champ d’action, un pan important de la création d’entreprise et ont un réel impact économique.Avant de

voter

Comment participer à la vie de la cité ?

La France est une démocratie représentative, c’est-à-dire que le peuple exerce sa souveraineté par l’intermédiaire de représentants élus, pour la plupart, au suffrage universel direct. D’où l’importance du droit de vote dans le fonctionnement de notre démocratie. Des organismes peuvent vous informer sur la vie politique et l’exercice de la citoyenneté Qui peut voter ? Présidentielle,