Les avantages des séjours linguistiques et de l’immersion

voyage linguistique

L’immersion linguistique est une façon beaucoup plus intense et réaliste d’apprendre une deuxième langue. Non seulement vous lisez et écrivez dans cette langue, mais vous conversez dans cette langue, vous écoutez de la musique, vous regardez la télévision et des films, et vous pensez même dans cette langue.

Vous êtes complètement entouré par la langue et cela aide votre cerveau à s’adapter à la langue plus rapidement qu’en suivant un cours standard. Il s’agit d’un mode d’apprentissage plus dynamique qui fait appel à de nombreuses méthodes et permet aux étudiants d’être plus créatifs dans leur processus d’apprentissage des langues.

Avantages de l’immersion linguistique

Les avantages d’un voyage linguistique comprennent la préparation aux situations de la vie réelle, une meilleure connaissance de la culture et une plus grande aisance dans l’utilisation de la langue. Parfois, l’apprentissage d’une grammaire complexe et d’un vocabulaire avancé aide les étudiants à obtenir les meilleures notes aux évaluations, mais il ne les prépare pas toujours à la vie réelle. L’objectif de la plupart des gens qui apprennent une nouvelle langue est de pouvoir l’utiliser dans la vie réelle, alors pourquoi ne pas apprendre des choses qui leur seront réellement utiles ?

L’immersion est un bon moyen d’apprendre une langue, car les étudiants peuvent se mettre dans une situation qui ressemble à celle de la vie réelle.

Si vous visitez un nouveau pays, vous êtes entouré par la langue mais aussi par la culture. L’immersion linguistique couvre non seulement le vocabulaire et la grammaire, mais aussi les astuces culturelles, l’histoire, l’art et tous les aspects d’une langue. Parfois, comprendre le contexte et la culture d’une langue permet de rendre les choses plus parlantes et plus significatives.

Mon expérience de séjour linguistique à l’étranger

Dans mon expérience, j’ai étudié l’espagnol au lycée pendant quatre ans. J’avais de très bonnes notes et je mémorisais très bien le vocabulaire. Je pouvais lire et écrire très bien en espagnol, alors quand je suis entrée à l’université, je me suis inscrite pour reprendre l’espagnol.

Je pensais que je serais placée dans un niveau intermédiaire puisque j’avais déjà étudié pendant quatre ans. Mais pour évaluer nos capacités linguistiques, nous devions converser avec un locuteur natif pendant environ 10 à 15 minutes. Même si je savais bien lire et écrire en espagnol, j’avais vraiment du mal à mener une conversation. J’ai fini par être replacée au niveau débutant en espagnol.

J’étais un peu désorientée au début. J’avais étudié pendant des années et travaillé si dur, mais je pouvais encore à peine parler espagnol. Pourquoi cela ?

Dans les cours du lycée, je n’étais pas assez immergée dans la langue. Nous faisions des tests, regardions des fiches, jouions à des jeux de vocabulaire, et c’était amusant mais pas assez intense pour que j’apprenne à parler dans une conversation.

Alors que je suivais mon cours d’espagnol de niveau débutant à l’université, j’ai décidé que je devais faire plus d’efforts pour m’immerger dans la langue. J’ai fait deux voyages scolaires en Espagne cette année-là pour pouvoir être dans la langue toute la journée. J’ai été étonnée de constater à quel point je me sentais plus sûre de moi lorsque je sortais de ma zone de confort et que je me plongeais dans le vif du sujet.

Je devais ouvrir ma bouche et parler si je voulais accomplir quoi que ce soit en Espagne. Je devais conjuguer les verbes dans ma tête et être confiante. Si je ne connaissais pas le mot pour quelque chose, je devais le décrire en utilisant d’autres mots jusqu’à ce que mon point de vue soit clair. C’était effrayant au début, mais une fois que j’ai surmonté la peur de me mettre en avant, c’est devenu plus facile.

J’étais si heureuse de mes progrès en Espagne que l’année suivante, j’ai voulu améliorer mon espagnol encore plus. Après avoir découvert que je pouvais apprendre l’espagnol gratuitement tout en voyageant dans le monde, j’ai réservé un vol pour l’Équateur et j’ai passé les deux mois suivants là-bas et au Pérou.

La plupart des endroits où j’ai fait du bénévolat étaient fréquentés par des habitants qui ne parlaient pas beaucoup français, et j’ai donc dû me forcer à parler espagnol en permanence.

Mes compétences en matière de conversation se sont améliorées de façon exponentielle pendant cette période. En fait, j’ai eu l’impression d’apprendre plus qu’à l’école pendant ces deux mois en Amérique du Sud.

Plutôt que d’apprendre une nouvelle grammaire et un nouveau vocabulaire complexes que je n’utiliserais que rarement et d’être testée dessus, je pratiquais la conversation de tous les jours et je devenais plus à l’aise avec ce que je savais déjà.
Je me suis rendu compte que lorsque l’on s’immerge dans la langue et que l’on vit avec des locuteurs natifs, la pression de la perfection disparaît.

Dans une salle de classe, on vous évalue sur vos connaissances et on attend de vous une certaine performance. Dans la vie réelle, les gens ne se soucient pas de vos erreurs ou de l’utilisation d’une grammaire de base au lieu d’une grammaire avancée, tant qu’ils peuvent vous comprendre. J’ai plus de succès en utilisant toujours les mêmes verbes faciles qu’en m’efforçant de me souvenir de verbes compliqués.

Comment trouver un bon séjour linguistique ? 

Trouver un séjour linguistique est à la portée de n’importe qui. En revanche, dénicher un séjour linguistique de qualité, c’est déjà un peu plus complexe. Voici donc quelques points qu’il est important de vérifier avant de réserver.

L’organisme doit être capable de vous renseigner sur les informations de bases telles que :

  • le type d’hébergement
  • les transports utilisés pour arriver à bon port, mais également pour vous déplacer une fois sur place 
  • la durée et la fréquence des activités prévues dans le programme. 

Il faudra également savoir quel type de séjour linguistique, vous souhaitez faire. Vous avez deux options qui s’offrent à vous : l’école et la famille d’accueil.

Intégrer une école étrangère : c’est sans doute la solution la plus rassurante pour les parents, puisque la plupart du temps, le matin, vous allez suivre les cours dans l’établissement scolaire et l’après-midi, vous allez profiter des activités. Enfin, le soir venu, vous allez sûrement dormir avec une personne non francophone. 

Si vous choisissez de partir en famille d’accueil : vous allez être tributaire de l’ambiance au sein de la famille, mais n’oubliez pas qu’il s’agit d’un séjour linguistique et pas de vacances à l’hôtel. Il vaut donc mieux choisir ce type de séjour si vous aimez le contact et si vous avez un caractère plutôt ouvert.

Dans tous les cas et pour trouver un séjour, nous vous conseillons d’utiliser https://www.excellence-linguistique.fr, il permettra d’indiquer les critères qui vous semblent pertinents. 

Autres articles Loisirs

apprendre anglais

Séjour linguistique pour apprendre l’anglais

Organiser un séjour linguistique en Angleterre est une excellente façon d’apprendre la langue. Les étudiants auront l’occasion de vivre dans une famille anglaise et d’immersion totale dans la langue. Ils auront également accès à des cours de langue professionnels avec des enseignants qualifiés. Pourquoi apprendre l’anglais à l’étranger ? L’apprentissage d’une langue étrangère est une

bon plan vacances

Comment trouver un bon plan vacances ?

Vous avez le temps mais pas l’argent de partir en vacances ? Certaines pratiques vous permettraient de réduire votre budget ! Les vacances en France Offices de tourisme, agences de voyages, mairies, sites internet ou amis : tous ces intermédiaires peuvent vous donner des idées. Séjour consacré à l’astronomie ou à l’escalade, stage de théâtre ou

aides vacances

Quelles sont les aides pour les vacances ?

Parce que l’argent fait parfois défaut, différentes aides existent. Quel que soit l’organisateur, le prix des séjours est fixé librement. Pour un même type de séjour, les tarifs peuvent donc varier sensiblement. Un conseil : faites jouer la concurrence, mais en gardant à l’esprit qu’un prix avantageux ne doit jamais nuire à la qualité des

Quel sport choisir

C’est la rentrée, quel sport choisir ?

Avant d’envisager la compétition, on commence par pratiquer un sport pour le plaisir. Des centaines de milliers de licenciés pratiquent ainsi tel ou tel sport pour se dépenser, se maintenir en forme, évacuer le stress. La plupart des activités sportives sont organisées en fédérations. Gymnastique et athlétisme Rechercher le bien-être physique et prendre soin de son corps

vacances handicapes

Vacances pour personnes handicapées

Rendre les sites touristiques totalement accessibles est aujourd’hui essentiel pour toutes les destinations françaises. Les labels nationaux « Tourisme & Handicap » et « Destination pour tous » fournissent des informations sur l’accessibilité en France et sur les lieux où elle est assurée. De nombreuses associations ont également mis en place des initiatives régionales ou locales pour les aider.