Comment choisir son métier ?

choisir son metier

Si le nombre d’options et de décisions qui accompagnent le choix d’une carrière vous semble décourageant, sachez que vous n’êtes pas seul. Cependant, si vous décomposez le processus de choix de carrière en plusieurs étapes, il devient non seulement plus facile à gérer mais aussi plus bénéfique pour votre développement professionnel.

Dans ce guide, vous verrez que le choix d’une carrière commence par une réflexion personnelle. À partir de là, c’est une question d’organisation et d’application des compétences et des besoins du lieu de travail.

Effectuez une auto-évaluation

La première étape consiste à se connaître soi-même. Cela vous permettra d’affiner votre recherche et de vous épargner bien des maux de tête dans des situations où vos forces et vos valeurs personnelles ne correspondent pas à votre carrière.

Vous devez commencer par vous poser plusieurs questions. Les voici :

Quelles sont vos compétences générales ?

Les compétences non techniques sont les traits de personnalité qui vous permettent de réussir dans les relations interpersonnelles sur le lieu de travail. Elles s’acquièrent par l’expérience de la vie et sont plus transférables que les compétences techniques. Par exemple, la communication, la pensée critique, le travail d’équipe et l’éthique du travail.

D’autant plus qu’elles sont transférables, le fait de connaître vos compétences générales vous aidera à vous adapter à une nouvelle carrière.

Quelles sont vos compétences techniques ?

Les compétences difficiles sont généralement acquises par une formation et une expérience spécifiques. Elles sont donc plus quantifiables et faciles à reconnaître. Par exemple, la maîtrise des langages informatiques, l’expertise des logiciels et la certification de certains équipements et procédures.

Puisque les compétences difficiles sont spécifiques, vous pouvez commencer à comparer ce que vous avez ou ce dont vous aurez besoin pour accéder à de nouvelles carrières en énumérant vos compétences difficiles.

Quels sont vos centres d’intérêt ?

Si les compétences sont les outils de votre boîte à outils, vos centres d’intérêt sont ceux que vous souhaitez utiliser. Dans cette partie de l’auto-évaluation, essayez d’énumérer les dix principales choses que vous aimez faire pendant votre temps libre. Choisissez des intérêts sincères qui vous apportent de la valeur, comme des activités de santé et de fitness, ou la recherche de nouvelles tendances technologiques.

Quelles sont vos valeurs ?

Lorsque vous explorerez les possibilités d’emploi, vous devrez prendre des décisions en fonction de vos valeurs. Vous devez savoir ce qui est important pour vous, par exemple ce que vous attendez d’un équilibre entre vie professionnelle et vie privée ou le degré d’indépendance que vous souhaitez obtenir d’un emploi. Il est essentiel d’avoir une carrière en accord avec vos valeurs pour éviter des problèmes tels que l’épuisement professionnel.

Quel est votre type de personnalité ?

Il existe de nombreuses ressources qui peuvent aider à clarifier les caractéristiques de votre personnalité. Par exemple, si vous êtes un introverti qui veut aider les gens, vous pourriez choisir une carrière en recherche et développement plutôt que d’enseigner dans une école primaire.

N’oubliez pas que vous pouvez toujours changer qui vous êtes. Si votre ensemble actuel de compétences, d’intérêts ou de valeurs ne correspond pas nécessairement à ce que vous attendiez, utilisez cette prise de conscience pour vous développer. Essayez des ressources telles que des programmes de formation et des séances d’information pour votre développement personnel et professionnel. Si vous souhaitez aller plus loin, nous vous conseillons de consulter le site Orkypia qui vous aidera certainement à faire un choix de métier, ou au moins d’orientation. La site présente des fiches métiers couvrant l’ensemble des professions. Vous serez donc plus à même de faire des choix lors de votre auto-évaluation. Bonne chance.

Autres articles Études et Travail

informations europe

Comment s’informer sur l’Europe ?

Europe Direct et maison de l’Europe Les Centres d’Information  Europe Direct (CIED) s’adressent  à un large public : particuliers, étudiants, associations, collectivités territoriales… Ils fournissent des informations sur l’Union européenne, ses politiques et ses programmes de financement. Ils apportent assistance dans toute recherche d’information et orientent, le cas échéant, vers d’autres sources plus appropriées. Ils

Devenir ATSEM

Quel métier exercer pour travailler avec des enfants ?

Vous êtes en pleine reconversion professionnelle ou à la recherche d’un emploi et êtes plutôt doué avec les enfants ? Si oui, il sera préférable de vous rediriger vers un domaine d’activité qui correspond à ce profil. Découvrez donc ici les principales professions qui vous permettront de combiner emploi et contact régulier avec les enfants. Domaine

travail sans diplome

Comment trouver un emploi sans diplôme ?

En décrochage scolaire, sorti de l’école sans diplôme ni qualification ? Vous pouvez bénéficier d’un accompagnement vers la formation et l’emploi durable. Face à la crise dont les jeunes sont les premières victimes, l’État a renforcé tous les dispositifs existants et explore de nouvelles pistes : doublement des contrats en alternance proposés aux jeunes, contrats

au pair etranger

Comment partir au pair à l’étranger ?

Vous voulez voyager et vous aimez vous occuper d’enfants ? Devenez « au pair » et passez de 9 à 12 mois dans une famille d’accueil. Vos missions : garder les enfants en l’absence de leurs parents et effectuer des tâches domestiques (courses, préparation des repas…). Selon l’emploi du temps de la famille, vous travaillerez

etudier a letranger

Etudier dans l’Union Européenne (et plus loin)

Vous rêvez de partir étudier dans un autre pays européen ? Lancez-vous : rien de tel qu’un profil international pour séduire les recruteurs. Les programmes d’échange sont la solution la plus simple : l’établissement se charge des démarches et les accords prévoient les équivalences de diplômes. Si les écoles de commerce et d’ingénieurs sont très