Les formations et diplômes de secourisme

1er secours

Acquérir une formation aux premiers secours pour faire face à une situation d’urgence est un bon réflexe citoyen, mais l’on peut aussi en faire son métier ! Aujourd’hui, en France, des dizaines de milliers de personnes sont victimes d’accidents de la vie quotidienne ou de la route. Les conséquences pourraient être moins cruelles si chacun de nous connaissait les gestes qui sauvent. Si vous êtes tenté par l’expérience, sachez que les associations dispensant des cours de secourisme ne manquent pas et que la formation de base ne dure que 10 heures !

En France, les soins préhospitaliers sont assurés soit par les premiers intervenants du service d’incendie (sapeurs-pompiers, la plupart des situations d’urgence) ou d’une compagnie d’ambulance privée (urgence relative au domicile), soit par une équipe médicale comprenant un médecin, un infirmier et un technicien ambulancier. L’échelle intermédiaire, l’infirmier sapeur-pompier (ISP), n’est qu’une évolution récente et est assurée par des infirmiers spécialement formés agissant selon les protocoles d’urgence ; ces infirmiers sont l’équivalent français des auxiliaires médicaux. Les premiers intervenants sont donc les plus nombreux à répondre aux appels d’urgence.

Les associations de premiers secours (une quinzaine d’associations nationales, dont la Croix-Rouge française, l’ambulance Saint-Jean, l’ordre de Malte et les volontaires de la protection civile française) forment également leurs volontaires aux premiers secours ; le diplôme supérieur (PSE 2) est exactement le même que celui des pompiers. Ils interviennent généralement en poste de premiers secours préventif, par exemple pour des concerts, des manifestations sportives ou culturelles.

Les volontaires premiers répondants peuvent faire partie d’une équipe de secours d’urgence en cas de catastrophe ; en raison du mauvais temps de réponse (généralement quelques heures pour rassembler les équipes), ils s’occupent généralement de victimes mineures, mais pourraient théoriquement agir en première ligne. Dans certains endroits (par exemple à Paris), les volontaires participent aux secours publics et remplacent en partie les pompiers pendant les week-ends.

Formations et diplômes

Le diplôme le plus bas exigé pour être secouriste en France est le PSE 1 (Premiers Secours en Equipe de niveau 1) depuis la grande réforme de 2007, mais le niveau suivant : le PSE 2 (Premiers Secours en Equipe de niveau 2) est conseillé pour être pleinement opérationnel auprès des victimes.

Avant 2007, le diplôme était le CFAPSE (certificat de formation aux activités des premiers secours en équipe). Ce nouveau diplôme (PSE 2) est plus adapté aux nouvelles responsabilités des secouristes. Pour obtenir le PSE 2, il faut avoir le PSE 1 (niveau intermédiaire, 35 h de formation) et avoir suivi 35 heures de formation supplémentaires. Ainsi, un premier intervenant de niveau PSE 2 a suivi 70 heures de formation. En outre, chaque CFR (PSE 1 et 2) doit également suivre chaque année 6 heures de formation continue.

L’activité de secouriste est appelée secourisme ou secours rapide, pour faire la différence avec les premiers secours effectués par les spectateurs (bien que le nom du diplôme contienne les mots premiers secours…).

Autres articles S'engager

voter

Comment participer à la vie de la cité ?

La France est une démocratie représentative, c’est-à-dire que le peuple exerce sa souveraineté par l’intermédiaire de représentants élus, pour la plupart, au suffrage universel direct. D’où l’importance du droit de vote dans le fonctionnement de notre démocratie. Des organismes peuvent vous informer sur la vie politique et l’exercice de la citoyenneté Qui peut voter ? Présidentielle,

s'engager dans une asso

Soutien à la vie associative

Faire vivre son association L’ACEGAA – Association de Conseil en Gestion Aux Associations L’ACEGAA est une association loi 1901 qui a pour objet de : mettre en œuvre toute initiative qui contribue à promouvoir et favoriser le développement de la vie associative rechercher et mettre à disposition des acteurs et des partenaires de la vie associative toute

volontariat

Comment faire du volontariat international ?

Vous souhaitez œuvrer pour une association, un organisme ou une fondation à l’étranger ? Grâce au volontariat international, vous pouvez vous engager de 1 à 24 mois dans une mission en Europe ou dans le reste du monde. Les secteurs d’actions sont variés : lutte contre l’exclusion et la faim, action humanitaire, défense de l’environnement,

monter son projet

Monter son projet, aides et démarches

En 2010, la création d’entreprise battait un record historique en France, lié au développement du statut d’auto-entrepreneur. Depuis, le niveau annuel a baissé et de nombreuses jeunes entreprises ferment en raison d’un marché toujours morose. Si plus d’un tiers des entreprises ne passent pas le cap des trois ans, l’entrepreunariat séduit pourtant toujours autant. Pour

partir a letranger

Pourquoi partir à l’étranger ? Toutes les idées

Partir… oui, mais pourquoi ? Si vous envisagez un séjour à l’étranger, autant en définir les objectifs précis pour trouver la formule qui vous convient le mieux. Pour y faire quoi ? Faire un break ? Posez-vous les bonnes questions : qu’est-ce que je recherche ? Qu’est-ce que ce départ peut m’apporter ? Y a-t-il des connaissances ou compétences liées