C’est la rentrée, quel sport choisir ?

Quel sport choisir

Avant d’envisager la compétition, on commence par pratiquer un sport pour le plaisir. Des centaines de milliers de licenciés pratiquent ainsi tel ou tel sport pour se dépenser, se maintenir en forme, évacuer le stress. La plupart des activités sportives sont organisées en fédérations.

Gymnastique et athlétisme

Rechercher le bien-être physique et prendre soin de son corps par l’exercice, au stade ou au gymnase, constituent aujourd’hui une nécessité afin de lutter contre la sédentarité, le stress ou encore l’obésité. La gymnastique d’entretien, comme la gymnastique artistique, s’adapte à tous et à tout âge. En gymnase ou à la maison, il existe peu de contre-indications. Côté finances, les coûts d’inscription et d’équipement sont raisonnables. Où pratiquer ? Vous trouverez toutes les adresses sur le site de la Fédération française de gymnastique ou directement auprès de votre commune, au service municipal des sports. Sachez que les établissements scolaires proposent également, au sein de leur association sportive, une section de gymnastique. Renseignez-vous auprès de votre professeur d’EPS. La gym sous toutes ses formes se décline en plusieurs disciplines. Vous devez contacter les ligues ou comités afin de connaître les coordonnées des clubs.

Sports aérien

Tête sur les épaules, maîtrise de soi, bonnes connaissances en météorologie sont les conditions incontournables pour voler en toute sécurité. Le plaisir, oui, l’insouciance et la témérité, non !
Elles ne pardonnent pas dans les sports aériens… La fédération française de vol libre (FFVL) regroupe 4 disciplines : delta, parapente, cerf-volant et kite. Le vol à voile consiste à prendre ou reprendre de la hauteur par ses propres moyens, en exploitant des conditions météo idéales : soleil, air chaud, courants ascendants, nuages. Vol à moteur : les aéroclubs sont affiliés à la FFA (Fédération française aéronautique). Ils assurent la formation et la préparation au brevet de pilote d’avion léger. Vous devez contacter les ligues ou comités afin de connaître les coordonnées des clubs.

Sports collectifs

Basket-ball, football, handball, rugby ou volley-ball : bien pratiqués, ces sports d’équipe enseignent le sens du collectif et la solidarité. En football, les clubs acceptent les enfants dès l’âge de 6 ans. Jusqu’à 12 ans, les jeunes pratiquent le football à 7 ou 9 sur un terrain aux dimensions réduites. Les filles aussi : avec près de 50 000 licenciées, le football féminin est en progression régulière. Le handball est le sport collectif de référence pour les montpelliérains. Puissance, vitesse, créativité et esprit d’équipe dessinent la chorégraphie du jeu. On compte quelque 250 000 licenciés en France en rugby. Un terrain, un filet, 12 joueurs, pas de contact direct, parties gagnantes en trois sets. But du volleyball : faire tomber le ballon dans le camp adverse en l’envoyant par-dessus le filet, et l’empêcher de toucher le sol de son propre camp. Avec environ 450 000 licenciés toutes catégories, le basket est le deuxième sport collectif pratiqué en France, après le football. Vous devez contacter les ligues ou comités afin de connaître les coordonnées des clubs.

Sports d’adresse

En escrime, discipline olympique, il existe trois armes différentes : le fleuret, l’épée et le sabre. Le tir à l’arc est également une discipline olympique. Il se dispute en plein air, sur terrain plat, sur des cibles divisées en 10 zones-points de 5 couleurs différentes. On peut pratiquer le tir à l’arc en compétition ou tout simplement comme sport de loisir dès 8 ans. Aujourd’hui, plus de 60 000 archers en France jouent sans risque les Robin des Bois. Vous devez contacter les ligues ou comités afin de connaître les coordonnées des clubs.

Sports de balles

Tennis, golf et tennis de table sont les trois sports de balles les plus pratiqués en France.
On peut pratiquer le tennis au sein d’un club, moyennant le versement d’une cotisation annuelle forfaitaire. À la fois jeu d’adresse et de patience, le golf allie marche et plaisir, plein air et maîtrise du geste. C’est un sport beaucoup plus technique qu’il n’y paraît. Le tennis de table, ou ping-pong, s’adresse à tous. On peut le pratiquer dans les clubs affiliés à la Fédération française de tennis de table ou à d’autres fédérations. Vous devez contacter les ligues ou comités afin de connaître les coordonnées des clubs.

Sports de combat

Sports de défense ou sports de combat ? Entre les deux, la frontière est parfois infime, puisque les techniques d’autodéfense apprises peuvent aisément se transformer en techniques d’attaque.
Chaque pratiquant doit en avoir conscience. Ainsi, si un jeune souhaite pratiquer un tel sport, il faut l’encourager en lui expliquant qu’il ne s’agit pas d’avoir un comportement violent, mais, au contraire, d’apprendre à avoir confiance en soi, à se maîtriser et à dédramatiser un éventuel incident. Vous devez contacter les ligues ou comités afin de connaître les coordonnées des clubs.

Sports de montagne et de glisse

Alpinisme, escalade, ski, canyoning, randonnée, course de traîneaux… Quel que soit le sport de montagne pratiqué, un entraînement sérieux et une très bonne condition physique sont nécessaires. Et le terrain de sport, c’est la nature ! En revanche, les sports de glace comme le patinage, le hockey ou le bobsleigh nécessitent des aménagements et des équipements artificiels, donc chers. Vous devez contacter les ligues ou comités afin de connaître les coordonnées des clubs.

Sports de nature

Dans nos sociétés urbanisées, les sports de nature répondent aux besoins de chacun d’avoir une activité physique, de s’épanouir, mais aussi de découvrir l’environnement. En France, des millions de personnes pratiquent la randonnée pédestre. Dès 4-5 ans, les enfants peuvent pratiquer sur un poney. Viendra ensuite l’étape du manège, avant de se lancer sur un cheval pour s’adonner sérieusement à l’équitation. Le cyclisme comprend quatre disciplines principales : la route, la piste, le cyclocross et le VTT. Elles correspondent chacune à des « machines » différentes. Vous devez contacter les ligues ou comités afin de connaître les coordonnées des clubs.

Sports nautiques

Surfer sur la vague, glisser sur un plan d’eau, descende des rapides ou explorer les fonds marins, tout est possible dès le plus jeune âge. Seul impératif : respecter les règles de sécurité. L’aviron peut se pratiquer dès l’âge de 11-12 ans. C’est une activité d’endurance que chacun peut pratiquer à son propre rythme. Avant de commencer, il faut impérativement savoir nager. Course en ligne, slalom, descente, marathon, wave-ski, kayak-polo, freestyle : nombreuses sont les activités de canoë-kayak proposées en eau vive, en eau calme et sur la mer. Il n’y a pas de contre-indication majeure pour pratiquer telle ou telle forme de natation. L’adhésion à un club permet d’utiliser les piscines à des heures privilégiées. Voile : plusieurs disciplines sont proposées, à différents niveaux. Avec ou sans bouteille, dans un cas comme dans l’autre, des règles strictes de sécurité s’imposent pour pratiquer la plongée sous-marine. Vous devez contacter les ligues ou comités afin de connaître les coordonnées des clubs.

Autres articles Loisirs

vacances handicapes

Vacances pour personnes handicapées

Rendre les sites touristiques totalement accessibles est aujourd’hui essentiel pour toutes les destinations françaises. Les labels nationaux « Tourisme & Handicap » et « Destination pour tous » fournissent des informations sur l’accessibilité en France et sur les lieux où elle est assurée. De nombreuses associations ont également mis en place des initiatives régionales ou locales pour les aider.

bon plan vacances

Comment trouver un bon plan vacances ?

Vous avez le temps mais pas l’argent de partir en vacances ? Certaines pratiques vous permettraient de réduire votre budget ! Les vacances en France Offices de tourisme, agences de voyages, mairies, sites internet ou amis : tous ces intermédiaires peuvent vous donner des idées. Séjour consacré à l’astronomie ou à l’escalade, stage de théâtre ou

aides vacances

Quelles sont les aides pour les vacances ?

Parce que l’argent fait parfois défaut, différentes aides existent. Quel que soit l’organisateur, le prix des séjours est fixé librement. Pour un même type de séjour, les tarifs peuvent donc varier sensiblement. Un conseil : faites jouer la concurrence, mais en gardant à l’esprit qu’un prix avantageux ne doit jamais nuire à la qualité des

culture à Paris

Que faire gratuitement à Paris ?

Paris peut sembler être une ville chère, mais heureusement, de nombreuses activités gratuites sont proposées aux étudiants pour les aider à mieux connaître la ville ! De nombreux monuments, musées et attractions offrent une entrée gratuite aux étudiants et aux moins de 26 ans. Voici notre sélection des meilleures activités gratuites à Paris pour les

sejour linguistique

Les séjours linguistiques à l’étranger

Quels que soient la langue choisie, votre âge et le temps dont vous disposez, les formules sont assez variées pour répondre à vos attentes : simple ouverture culturelle et initiation à la langue pour les plus jeunes, le séjour linguistique peut aussi aider à acquérir le niveau suffisant pour étudier à l’étranger, à préparer un